Le Soleil de Minuit, Mode D’emploi

 

L’Islande est une terre de contraste. Si ses mois sombres sont l’occasion d’observer de spectaculaires aurores boréales, les mois d’été permettent de découvrir un phénomène visuel opposé mais tout aussi spectaculaire : le soleil de minuit À partir de fin mai et jusqu’à juillet, il éclaire le ciel nocturne avec des nuances de couleurs diverses et modifie quelque peu le mode de vie des Islandais.

 

Pour le dire simplement, le soleil de minuit désigne la persistance de la lumière de l’astre du jour dans les cercles arctiques et antarctiques. On peut l’observer au nord des pays scandinaves, du Canada et de la Russie, et sur l’ensemble de l’Islande – même à Reykjavik. Il est produit par l’inclinaison de l’axe de la Terre, qui provoque un allongement des heures de lumière quand la Terre est proche du Soleil pendant les mois d’été. Au moment du solstice, vers le 21 juin, le soleil est visible quasiment toute la journée : il se couche juste après minuit et reparaît avant 3h du matin. Les deux événements sont l’occasion pour le visiteur émerveillé d’observer un ciel semblable à une toile impressionniste.

 

Et le sommeil dans tout ça ?

 

La vie ne s’arrête pas au cours de cette période : les Islandais vont au travail, les transports publics sont opérationnels et les gens ont toujours besoin de dormir. Le pays est toutefois quelque peu ralenti par l’inévitable fatigue qui s’accumule chez chacun du fait de ce changement. Il n’est pas rare que les cafés et autres sandwicheries restent ouverts 24h/24 pour les malheureux qui n’arrivent pas à trouver le sommeil.

 

Les Islandais sont habitués, cela fait partie de leur mode de vie. Mais pour vous, qui arrivez probablement d’un pays où même au plus fort de l’été on peut envisager sereinement d’aller dormir après 21h ou 22h, l’expérience peut être inconfortable. Heureusement, quelques astuces permettent d’y remédier.

 

Tout d’abord, assurez que votre chambre d’hôtel ou de location dispose de rideaux sombres. Fermez les volets, fermez les rideaux et rajoutez si nécessaire une serviette ou un vêtement large par dessus pour bloquer au maximum la lumière. Non content d’éteindre téléphone et ordinateur une bonne heure avant le coucher, rendez vous dans votre chambre sombre quelques dizaines de minutes avant de dormir. Votre corps comprendra plus facilement qu’il est l’heure de se reposer.

 

Des activités possibles

 

Ceci étant, à moins d’être de nature quelqu’un qui a besoin de 9 heures de sommeil pour être opérationnel, vous dormirez globalement moins à cette période. La plupart des sorties possibles en Islande continuent de l’être sous le soleil de minuit : observation des baleines, randonnées dans le Cercle d’Or ou les Hautes Terres, fiesta jusqu’au bout de la « nuit » à Reykjavik… Bien que l’Islande, de façon générale, soit un pays où la circulation est rarement intense, vous pourrez facilement faire 50 ou 100 kilomètres de route sans voir personne.

 

Au moment du solstice on peut à certains endroits du pays assister à des cérémonies païennes, coutumes pratiquées par une petite partie de la population, comme les Feux de la Saint-Jean en France.

 

Enfin, si vous vous rendez en Islande entre la fin août et la mi-septembre, vous aurez peut-être la chance de profiter du meilleur des deux mondes : le soleil de minuit et les aurores boréales. Les journées restent très longues, mais l’obscurité commence à reprendre ses droits et il y a quelques heures de nuit totale, au cours desquelles les aurores commencent à faire leur apparition.

Les commentaires sont fermés.