La conduite en Islande

 

Plus que dans tout pays d’Europe, les voitures sont indispensables pour voyager en Islande. Il n’y a pas de trains ou de métro, et pour aller d’un point A à un point B vous devrez marcher, faire du vélo, conduire, prendre un taxi ou prendre un bus. Même si le pays ne compte que 330 000 habitants, il fait à peu près la même taille que l’Angleterre, et les principales attractions se trouvent à la campagne. Le trajet par bus, déjà assez cher individuellement, devient moins avantageux que la location de voiture dès qu’il y a deux personnes.

 

Voici donc quelques informations essentielles sur la conduite en Islande.

 

Quelles sont les limites de vitesse ?

Les limites de vitesse standards en Islande sont de 50 km/h dans les villes, 80 km/h sur les chemins de terre et 90 km/h sur toutes les autres routes pavées. Bien qu’on ne voit pas souvent de policier sur les routes, il y a des caméras partout. Si vous dépassez la limite de vitesse, vous pouvez écoper d’une lourde amende.

De quel côté de la route conduit-on en Islande ?

Les gens conduisent à droite.

Combien coûte l’essence en Islande ?

Le prix du de l’essence est d’environ 200 ISK par litre. Le diesel est un peu moins cher, avec des prix par litre autour de 190 ISK. Le prix fluctue quelque peu et était légèrement plus élevé récemment.

De quelles lois dois-je être conscient ?

Il est obligatoire pour tous de porter une ceintures de sécurité dans toutes les voitures et les autobus en Islande. Il est également obligatoire pour les enfants de s’asseoir dans des sièges d’enfants adaptés à leur âge.

 

À quoi ressemblent les routes ?

Les routes sont de façon générale très bien entretenues. Elle ne sont généralement de deux ou quatre voies. Dans le centre de Reykjavík et dans la partie ouest de la ville, il existe plusieurs rues à sens unique, qui peuvent être assez difficiles à emprunter.

À la campagne, vous pouvez rencontrer des ponts à une seule voie ou des tunnels à une voie. Avant d’entrer, il y aura un signe indiquant le droit d’entrée.

Il n’y a pas beaucoup de jonctions complexes, seulement quelques voûtes – passages inférieurs et dépassements au sein de Reykjavík.

 

Dans la campagne, des animaux traversent parfois la route.

 

Que dois-je faire en cas d’urgence ?

Le numéro d’urgence est le 112.

Si votre voiture tombe en panne ou si vous avez un pneu crevé, contactez votre bureau de location de voiture pour des informations. Il n’y a pas d’assistance routière officielle en Islande, mais vous pouvez contacter safetravel.is pour plus d’informations sur le centre d’aide ou le réparateur automobile le plus proche. Les routes des Hautes Terres sont surveillées par des équipes de recherche et de sauvetage et vérifient régulièrement les routes au cas où quelqu’un aurait besoin d’aide. Elles ne sont accessibles qu’en été. D’autres routes en Islande ont un trafic régulier et les locaux sont prompts à s’arrêter et à offrir de l’aide en cas de voiture en panne ou d’incident.

La météo islandaise

En été (de juin à août), les nuits sont lumineuses et la température est d’environ 10-20 ° C (jusqu’à 25-27 ° C). Il peut y avoir de la pluie et du vent.

Le printemps et l’automne sont plus pluvieux (avril, mai et septembre, octobre).

En hiver, de novembre à mars, il peut y avoir de la neige, de la glace, du brouillard et du vent.

 

Attention les tempêtes de cendres et sable peuvent survenir toute l’année et sont connues pour faire de gros dommages aux voitures et laisser les voyageurs bloqués à la campagne.

Les commentaires sont fermés.