Dans cet article, on ne vous reparlera pas de l’étiquette islandaise, qui à déjà fait l’objet d’un précédent billet. Même si les conseils que ce dernier expose vous éviteront certaines situations gênantes et qu’il est donc tout à fait utile de le lire, nous allons maintenant nous intéresser à quelque chose de littéralement plus vital : les choses à ne pas faire pour éviter de rentrer de son voyage en Islande avec les pieds en avant !

Précisons d’emblée que l’Islande est un pays sûr avec une criminalité quasi inexistante. La population est homogène et plutôt aisée, ce qui fait que la confiance entre les gens est très élevée. Il n’y a pas ici de bandes de voyous traînant la nuit pour agresser les touristes, et même les fêtards pompettes que vous pourriez croiser dans Reykjavik à 3 heures du matin vous étonneront par leur courtoisie.

En revanche, la nature présente dans cette région peut réserver de mauvaises surprises aux candides, et à cet égard des précautions s’imposent pour éviter les dangers que vous réserve l’Islande. Déroulons donc les choses à connaître pour pouvoir profiter en toute sécurité des sorties dans cette contrée sauvage !

1. Les plages islandaises : prenez garde aux vagues

Bien qu’on ne pense pas nécessairement à l’Islande comme une destination de bronzette (et à raison), certaines plages sont des destinations touristiques populaires, notamment la plage noire de Reynisfjara sur la côte sud de l’Islande, avec ses colonnes de basalte et ses vagues impressionnantes. Celles-ci sont particulièrement dangereuses et imprévisibles, elles peuvent monter très haut de façon inattendue.

Il faut donc faire attention à ne pas trop s’en approcher. Même si la météo est belle et calme, ne vous amusez pas à vous tremper les pieds ou à essayer d’observer les vagues de trop près. Il y a des blessés chaque année, et plusieurs personnes sont décédées au fil du temps, parce qu’elles n’avaient pas vu venir le coup de courant qui les a emportées. La plupart des accidents ont lieu des jours de beau temps, quand on s’y attend le moins, car bien évidemment personne ne va s’aventurer dans l’eau un jour de tempête et de grand vent…

2. Pour votre sécurité, ne grimpez pas sur les glaciers de la Jokulsarlon

Littéralement « la lagune de glacier », la Jökulsárlón est une destination populaire. Il s’agit d’un des lacs les plus profonds d’Islande, situé dans le parc national du Vatnajökull, et un endroit parfait pour observer les aurores boréales. Mais les icebergs qui l’entourent sont particulièrement dangereux. Tout d’abord, ils sont glissants et vous pouvez facilement tomber et vous blesser ou même vous retrouver dans la lagune. Même si vous ne glissez pas, votre poids, une variation dans l’atmosphère ou un coup de vent peuvent retourner l’iceberg. L’eau, comme vous pouvez vous en douter, est glacée et il sera difficile de vous secourir.

3. Conduire sur les glaciers : attention danger !

Cela se passe de commentaires, non ? Vous connaissez ce cliché cinématographique des personnages qui marchent ou courent sur la glace, celle-ci craque, et plouf on ne les revoit plus ? Maintenant, imaginez l’effet de plusieurs centaines de kilos sur cette même glace. Par précaution, empruntez une autre route. Même s’il existe de très bonnes assurances de location de voiture, nous vous conseillons de ne pas tenter le diable, car le danger est réel.

4. Pour votre sécurité, restez sur les ponts et autres structures aux abords d’une chute d’eau

Les chutes d’eau peuvent être dangereuses, car les roches et les corniches qui les entourent sont parfois très glissantes, notamment en hiver lorsque le jet de la cascade gèle et couvre tout autour de lui dans la glace. Le courant peut aussi être assez puissant et on ne sait jamais ce qu’il y a en dessous. Si vous tombez, vous risquez de vous noyer, mais vous pourriez également vous heurter la tête sur les roches.

5. L’Islande et sa nature hostile : ne jouez pas les aventuriers !

Les Islandais vous répèteront ces conseils de sécurité eux-mêmes. Ils ont l’habitude de cette nature hostile, connaissent les règles de sécurité, et n’aiment pas lire des récits d’accidents bêtes à la rubrique « fait divers » du Morgunblaðið (le quotidien islandais). Alors, faites leur confiance, suivez leurs conseils et tout se passera bien pour vous !

Vous souhaitez en savoir plus sur l’Islande, sur les moyens de locomotions mis à votre disposition pour parcourir les routes de ce beau pays ? N’hésitez pas à prendre contact avec l’équipe de Toura Euro, nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

Les commentaires sont fermés.